Zetwal : un projet solidaire pour mettre en avant la culture haitienne.

Le projet Zetwal

Zetwal est une entreprise individuelle fondée par Mathias Cazin le 1er octobre 2014.

Tout commence en 2010, après le terrible séisme qui secoua Haïti le 12 janvier, tuant environ 300 000 personnes. Je me suis rendu en Haïti en mission humanitaire avec la toute première équipe du Service Civique pour intervenir dans l’école nationale de Beudet. J’ai alors découvert le village artistique de Noailles situé non loin de cette école et fait la rencontre de Jean-Eddy Rémy, fondateur du Centre Communautaire de Noailles (Sant Kominotè Nway en créole, S.K.N.) et Président de l’A.D.A.A.C., l’Association des Artistes et Artisans de la Croix-des-Bouquets (commune dont dépend le village de Noailles).

Après une deuxième mission humanitaire en 2011, cette fois avec l’O.N.G. Solidarités International dans un bidonville de Port-au-Prince, je suis retourné en Haïti en juin 2014, après avoir mis au point mon projet, pour travailler avec les boss-métal de Noailles, nom donné à ces sculpteurs inventifs. Pendant un mois, j’ai vécu chez Jean-Eddy Rémy, rencontré les habitants, les bénévoles du S.K.N. et les artistes auprès de qui j’ai acheté un stock d’œuvres pour réaliser une exposition à mon retour en France et terminer ainsi mon étude de marché.

L’exposition s’est tenue en août dans l’annexe 1787 de l’Auberge du Doulon, à Saint-Didier-sur-Doulon, petit village de Haute-Loire où je suis établi depuis 2012. Dans cette campagne profonde, si le succès était là, il serait au rendez-vous partout ! Et il fut là ! Presque toutes les œuvres ont été vendues aux touristes estivants et aux habitants séduits par cette nouveauté. Les formalités administratives ont vite suivi. En octobre, Zetwal (étoile en créole) était née.

Ont alors eu lieu quelques foires et expositions, notamment en juin 2015 à la Maison de Mandrin (Brioude, Haute-Loire) et à la Maison du Patrimoine des Martres-de-Veyre (Puy-de-Dôme) pour lesquelles j’ai invité Jean-Eddy Rémy afin qu’il représente sa communauté.

Aujourd’hui, la réussite continue pour Zetwal grâce au talent des artistes et artisans de Noailles, à l’originalité de leurs créations, tant par leur support que par les sujets abordés et au lien particulier qui s’est établi entre nous et me permet de les représenter fort de leur soutien amical. D’autres produits devraient s’ajouter à ce que propose Zetwal à moyen terme.

Après cinq voyages à Noailles et une immersion complète dans la culture locale pendant en moyenne un mois à chaque fois, beaucoup de ces artistes et artisans sont devenus plus que des collaborateurs. J’anime par ailleurs des ateliers de prévention diverses au S.K.N. lors de chacun de mes séjours, en lien avec mes expériences dans l’humanitaire. En octobre 2016, après le passage du cyclone Matthew qui a dévasté le Sud-Ouest d’Haïti mais épargné Noailles, une séance sur la prévention et la gestion des ouragans a permis aux habitants de ce village artistique d’en apprendre plus sur ce phénomène meurtrier trop sous-estimé par les Haïtiens qui n’en avaient pas connu de si puissant depuis une soixantaine d’années.

A la fin de chacun de mes voyages, j’organise une grande fête à laquelle sont invités tous les artistes et artisans qui ont travaillé avec Zetwal, auxquels viennent s’ajouter bon nombre d’enfants et de voisins. Cet événement renforce chaque fois un peu plus le lien particulier qui nous unit.

Mathias Cazin

Guylaine LAMOUR, Guerlande et Armelle BALAN, trois artisanes partenaires de Zetwal en plein travail.