RÉMY Jean-Eddy

Jean-Eddy Rémy - Carnaval des Enfants - SKN - Noailles 2015

Jean-Eddy Rémy et le Carnaval des Enfants à Noailles en 2015.

À ne pas confondre avec son cousin plus jeune portant les mêmes nom et prénom et surnommé Franco, Jean-Eddy Rémy est un artiste Haïtien très reconnu pour son travail comme pour son implication dans le développement de sa communauté.

Né en 1976, Jean-Eddy a commencé à sculpter la tôle à l’âge de 7 ans. Il a fait sa première exposition en nom propre à 10 ans seulement. Il a appris notamment auprès de Gary Darius. Bien que talentueux et précoce dans son art, Jean-Eddy a passé ses premières années entre Noailles et Port-au-Prince. Deux résidences très différentes qui ont largement forgé son identité particulière. Bien que sa scolarité lui ait permis de faire des études en télécommunications, il a choisi la sculpture qui lui permettait de s’exprimer à sa façon.

Depuis toujours sensible à l’amélioration des conditions de vie dans son village et à la promotion de son art, il est Président de l’Association des Artistes et Artisans de la Croix-des-Bouquets (commune dont dépend le village de Noailles) qu’il a contribué à fonder et qui organise notamment chaque année la foire artisanale Georges Liautaud.

Jean-Eddy Rémy - Gorges de l'Allier - Expo Zetwal - 2015

Jean-Eddy Rémy dans les Gorges de l’Allier en 2015.

Fort d’un succès grandissant, il a exposé en Guadeloupe, au Panama, au Togo, aux Etats-Unis, en France… Mais c’est en 2009 que sa carrière prend un tournant spécial, au Liban, avec sa participation aux Jeux de la Francophonie pour lesquels il décroche le Prix de l’Assemblée Parlementaire et est décoré de l’Ordre de la Pléiade. Avec ce titre, une bourse devait permettre à Jean-Eddy de voyager pour découvrir d’autres techniques artistiques afin d’étoffer son savoir-faire…

Mais le 12 janvier 2010, un terrible séisme secoue Haïti, faisant entre 200 000 et 300 000 morts. Jean-Eddy contacte alors l’Organisation Internationale de la Francophonie (O.I.F.), organisatrice des Jeux qu’il a remportés, pour leur demander d’utiliser sa bourse afin de créer un centre communautaire dans son village, en vue d’aider tout le monde à se reconstruire et notamment pour accompagner les enfants. L’O.I.F. accepte naturellement et le Sant Kominotè Nway lance ses premières activités avec le programme Art Thérapie visant à permettre aux enfants d’exprimer par les arts plastiques le choc qu’ils ont ressenti, permettant de détecter ceux, plus traumatisés, à accompagner tout particulièrement. Depuis lors, Jean-Eddy fait vivre, avec ses soutiens et de jeunes volontaires, ce centre exemplaire dont Zetwal est devenue partenaire.

Jean-Eddy est d’ailleurs essentiel dans la création de Zetwal. J’ai été impressionné par son engagement en 2010, alors que j’étais en mission humanitaire à quelques kilomètres de chez lui. Bien que nous n’ayons pas partagé énormément de moments à cette époque, nous avons gardé le contact et, lorsque je l’ai appelé en 2014 pour créer Zetwal, alors que nous ne nous connaissions pas encore vraiment, il m’a accueilli les bras ouverts, hébergé pendant un mois durant lequel nous avons refait le monde et sommes devenus amis.

Depuis, nous avons faits deux expositions ensemble en France (à l’heure où j’écris, en février 2017) et en avons d’autres prévues. Sans Jean-Eddy Rémy, Zetwal n’existerait pas, et beaucoup d’autres belles choses non plus…

Aucun produit ne correspond à votre sélection.